Articles

Angoulême : contre le mariage pour tous, un délégué du procureur démissionne courageusement

Print Friendly

François Méhaud vient d’adresser sa lettre de démission au procureur de la République d’Angoulême : délégué du procureur depuis quatorze ans (ces délégués sont nommés pour assister les magistrats du parquet dans leur rôle répressif), il vient de décider de rendre son tablier parce que ses convictions, explique-t-il, sont mises à mal.
Hostile au mariage pour tous et militant actif contre la loi Taubira, François Méhaud explique au procureur qu'”aujourd’hui, il ne m’est plus possible, en conscience, de poursuivre mon activité tant l’idée que je me faisais du rôle du parquet est mise à mal par les réquisitions récentes de certains de vos collègues parisiens dans les affaires dites de la Manif pour tous.” Il s’indigne en particulier de l’incarcération “sous mandat de dépôt du jeune Nicolas Buss suite à une réquisition que je trouve infondée et excessive. Je suis intimement persuadé que, dans cette affaire, le parquet n’a pas fait preuve d’indépendance d’esprit.” Au-delà du courrier, François Méhaud, joint hier au téléphone, développe: “Je me voyais mal manifester le lundi sur les marches du palais de justice d’Angoulême pour dénoncer la loi instaurant le mariage pour tous et appliquer le mardi, à l’intérieur du tribunal, les sanctions du procureur.” Au-delà de la fonction de délégué du procureur qu’il exerce donc depuis 1999, François Méhaud, 68 ans, a fait parler de lui en Charente avec sa casquette de président du SDPPR (le Syndicat départemental de la propriété privée rurale). Longtemps conseiller prud’homal, il est toujours expert auprès de la Cour d’appel de Poitiers. Il est, en particulier, sollicité pour les affaires immobilières.
(Charente Libre, 13/07/2013)