Articles

Qui dirige aux USA ?

Qui dirige aux USA ?

Print Friendly

Frédéric Villaret, essayiste.

♦ Quelqu’un peut-il expliquer pourquoi les USA creusent leur tombe ?

On ne reviendra pas sur l’affaire des Mistral vendus et non livrés à la Russie. On n’évoquera pas le gel des avoirs russes, ni l’humiliant Sommet de Minsk (février 2015) pour un président Hollande et une chancelière Merkel y allant sur ordre. On devrait inventer l’expression : pire qu’à Canossa.

« La question qui s’impose donc est pourquoi les USA attaquent-ils la Russie depuis 1945 ? »


L’ex-ambassadeur de France en Russie, Jean de Gliniasty, parle de « catastrophe »  (1) pour résumer la situation; réflexion de bon sens partagée par l’immensité des Français canal historique, mais que visiblement nos hiérarques n’entendent pas. Même l’ex-président Valéry Giscard d’Estaing, pourtant peu réputé pour son américanophobie, dénonce l’asservissement de nos gouvernants aux intérêts US (2). Il est vrai que depuis la dernière manifestation de souveraineté, à l’occasion de la Deuxième Guerre d’Irak, ceux-ci ont battu leur coulpe. Après ce refus de suivre les USA en Irak, Mme Condoleeza Rice avait déclaré : « La France sera punie ». Depuis, chacune des décisions de nos dirigeants va contre l’intérêt des Français et de la France. Y a-il un lien ?

La réinfosphère s’interroge sur les motivations à l’origine de ces politiques antifrançaises menées depuis l’Elysée et Matignon. On a déjà beaucoup disserté sur ce thème. Mais il est plus surprenant que la politique menée depuis Washington présente les mêmes caractéristiques, à savoir desservir les intérêts des USA. La réinfosphère s’interroge alors sur qui les dirige ?

En effet, les attaques orchestrées contre la Russie vont contre les intérêts américains. Affaiblir la Russie revient à renforcer une Chine déjà capable de rivaliser avec l’hyperpuissance US alors que l’URSS ne le pouvait pas, malgré les bobards sur son compte. En outre, on verra en conclusion que ce calcul est très hasardeux, car si l’hypothèse est que des intérêts mercantiles motivent les décisions US, le risque est très élevé pour un ROI (3) inaccessible.

De la relation Chine/Russie

Aujourd’hui, la Chine réunirait près de 1,5 milliard d’habitants à l’origine d’un PIB de 8.000 milliards de dollars. Par comparaison, la Russie est en dessous de 150 millions d’habitants dont une centaine de millions d’Européens et un PIB de 2.000 milliards de dollars. La Chine est une puissance spatiale maintenant. Elle prévoit l’envoi d’hommes sur la Lune en 2025-2030, et sur Mars ensuite. Son potentiel techno-scientifique progresse constamment. La Russie de son côté a connu une succession d’échecs dans l’espace et n’a plus les moyens de participer à son exploration.

Heureusement, la Sibérie constitue un tampon entre ces deux puissances aux forces désormais disproportionnées. Mais ce tampon est aussi l’objet de toutes les convoitises asiatiques. Commencée au XVIe siècle, la conquête de la Sibérie par les Russes est terminée au XIXe. Avant, ces territoires étaient sous domination asiatique. Ces derniers ont des arguments forts pour justifier leur entreprise : moins de 10 millions de Blancs peuplent ces territoires (4) ; face à eux, plus d’un milliard de Chinois revendicatifs et capables.

Alors, quoi de plus simple pour ces derniers: aller en Afrique, en Australie ou ailleurs pour capter les ressources dont ils ont besoin ? ou les prendre en Sibérie, territoire proche qu’ils considèrent comme leur ? La réponse est triviale.

La question qui s’impose donc est pourquoi les USA attaquent-ils la Russie depuis 1945 ?

En effet, leur volonté d’aller jusqu’à Moscou à cette époque est connue maintenant. En face, ils le savaient. Très vite Staline comprit que l’ennemi n’était plus l’Allemagne, mais les Alliés anglo-saxons. Notons que l’Angleterre à cette époque n’avait pas les moyens de s’opposer aux vues des USA. Aujourd’hui moins encore. La classe dirigeante anglaise historique est sur un siège éjectable. Elle le sait. Elle ne doit sa survie qu’à son art de l’accommodation. Quant à la France…

La Guerre froide fut la conséquence de ce volontarisme US. L’éclatement de l’URSS en fut l’issue en 1991. L’ère Eltsine aurait pu faire croire que les jeux étaient faits, mais la Russie continua la lutte. L’affaire Khodorkovski est révélatrice des forces agissant en Russie.

L’affaire Khodorkovski

Elle a ressurgi avec la condamnation de l’Etat russe par le tribunal de La Haye à payer 50 milliards de dollars aux actionnaires de l’ex-premier groupe pétrolier russe, Ioukos (5). Des biens russes viennent d’être saisis à ce titre en France et en Belgique.

Dans une Russie en proie aux gangs et aux mafias, Mikhaïl Khodorkovski put créer un groupe pétrolier majeur : beau succès entrepreneurial pour nos médias ; extorsion caractérisée pour les Russes. A peine constitué, il s’empressa de vouloir le vendre à Exxon Mobil / Chevron Texaco et transféra le contrôle des droits de vote liés aux actions qu’il détenait à Lord Jacob Rothschild. En outre, le rôle attribué à Khodorkovski dans les mouvements d’indépendance des régions de Sibérie riches en ressources aggrava le contentieux avec l’Etat russe.

Depuis, nos médias le présentent comme le héros de la liberté, alors qu’outre Niémen il est perçu comme un bandit vendu aux USA. Au début des années 2000, en Russie, un macaron « Khodorkovski go home » fleurissait sur les portes des réfrigérateurs.

Précisons enfin que Khodorkovski ayant un père juif, « l’antisémitisme » supposé des Russes est dénoncé par nos médias. Convainquons-nous pourtant d’une réalité : il n’y a pas de question juive en Russie. Certes, la majorité des oligarques, voire la totalité, étaient perçus comme juifs, mais d’autres juifs les combattaient dans l’appareil d’Etat. On pense à Yevgeny Primakov, à Mikhail Fradkov, etc. Cependant, il est patent que beaucoup d’entre eux furent attirés par les sirènes US actionnées par leurs cousins de là-bas. Cela ne date pas d’aujourd’hui. Beaucoup de « juifs » vivant aux USA, sinon tous, ont de la famille dans l’ex-Russie impériale ; et donc réciproquement.

Je ne comprends pas

Alors je ne comprends pas. On ne parlera pas ici des politiques menées en Europe. Nous sommes sous tutelle depuis 1945 (6). On ne parlera pas non plus de nos dirigeants. Ont-ils le choix de leurs politiques ?

En revanche, pourquoi le peuple US ne discerne-t-il rien ? Il est connu que son horizon politique se limite à l’élection du shérif, exceptionnellement à celle du gouverneur, mais quand même, on devrait en trouver quelques-uns avec un peu de conscience politique.

Ne voient-ils pas qu’en affaiblissant la Russie, leurs dirigeants ouvrent la Sibérie à la Chine et par contrecoup affaiblissent les USA ?

Certes, leurs financiers pourraient faire plus d’argent en exploitant les ressources sibériennes ou en vendant quelques armes. Est-ce envisageable ? Leur armée n’est plus celle de 1941-1945. En outre, cette dernière bénéficiait du réalisme anglais à cette époque. Leur expertise reconnue se borne aujourd’hui à l’usage de drones dirigés depuis des écrans vidéos. Que pourraient-ils faire face à des peuples disposant d’une technologie égale à la leur, face à des Russes ou à des Chinois sachant encore mourir pour leur pays ? Aujourd’hui, ils ne peuvent affronter ni les uns ni les autres. Ils ne pourront donc jamais contrôler physiquement la Sibérie. Quant à nous Européens de l’Ouest, ils nous enverraient bien au casse-pipe comme ils l’envisagèrent lors des événements de Yougoslavie, mais, de plus en plus de nos compatriotes comprennent ce qui se passe. Les militaires aussi commencent à poser des questions. Quant aux immigrés vivant en Europe, les plus astucieux devinent maintenant la partition qu’on leur fait jouer ici.

Alors quelle grille de lecture appliquer à la politique US aujourd’hui ?

Un processus d’autodestruction s’est-il déclenché aux USA ? Après les Soviétiques, abstraction historique, les Américains vont-ils à leur tour disparaître, laissant aux peuples issus de millénaires d’histoire apaiser la planète ?

Les biologistes savent maintenant que le cancer est causé par l’arrêt des processus de suicide cellulaire. Assistons-nous à un gigantesque suicide US pour éviter l’effondrement général de l’humanité que leur civilisation obère ?

Sinon, quelqu’un peut-il expliquer ce qui se passe là-bas ?

Frédéric Villaret
26/06/2015

Notes :

1/ « Un ex-diplomate français suggère que Washington pourrait être à l’origine de la crise ukrainienne »
2/ « Avec leurs sanctions contre la Russie, les Etats-Unis ont enfreint le droit international », par Valéry Giscard d’Estaing »
3/ Return on investment (ROI).
4/ « Le mythe de la prise de contrôle de la Sibérie par la chine »
5/ « La Haye condamne la Russie à payer 50 milliards de dollars dans l’affaire Ioukos »
6/ Bizarre que nos médias dénoncent et s’offusquent des écoutes de membres de l’oligarchie par les USA. Est-ce un contre-feu pour ébranler des Français de plus en plus conscients de l’asservissement de leurs dirigeants à Washington ?

Voir aussi :

« Après sa visite à Poutine, Giscard prend tout le monde à contrepied »

Correspondance Polémia – 30/06/2015

Image : « Croyez-moi, Je ne vous vise pas !»
USA-Russie, de pire en pire, – et « démocratiquement »…