Articles

Le mépris des “élites” pour le peuple

Print Friendly

[…] Le peuple  préfère certaines orientations, l’élite d’autres. Mais l’élite fait comme si elle avait toutes les délégations nécessaires pour agir à sa guise, souvent contre l’avis des citoyens. Les politiques pensent avoir hérité à leur seul usage du pouvoir de coercition et ils l’exercent du plus fort qu’ils peuvent, droite et gauche confondues.
Il n’y a, par exemple, aucune différence entre la ratification du traité de Lisbonne, contraire au référendum, par les parlementaires aux ordres de Nicolas Sarkozy et l’adoption au pas charge avec vote à mains levée du “mariage pour tous” ordonné par François hollande. Dans les deux cas, le peuple ne suit pas correctement : donc l’Etat va le dresser pour le faire plier, puisque son bien supérieur, confié aux soins éclairés de nos politiciens, le commande. […] ( Jacques Ernewein, Les 4 Vérités Hebdo, n° 895, 5/06/2013.)