Articles

A/S : Affaire Bruno Bézard ou la mort de l’Etat !

Print Friendly

Assemblée Nationale

COMMUNIQUE
DE PRESSE.
de Jacques MYARD.
Député de la Nation.

Maire de Maisons-Laffitte.
Président du Cercle Nation et République.

Le 24 mai 2016C’est avec stupéfaction que Jacques Myard apprend que Bruno Bézard, directeur général du trésor, quitte son poste pour pantoufler dans un fonds d’investissements Cathay Capital, constitué de fonds franco-chinois, et qui est dirigé par un entrepreneur chinois MingPo Cai.
Ce fonds a pour mission, selon la presse, d’investir dans des entreprises non cotées.
Le Directeur du Trésor n’est pas un fonctionnaire lambda qui ne disposerait d’aucune information sensible sur la situation économique de la France et sur les entreprises françaises, sans mentionner la conduite des négociations économiques et financières internationales de l’Etat.
Ce pantouflage s’est-il fait dans le dos du Gouvernement ce qui serait proprement incroyable compte tenu de la qualité de l’intéressé, ou l’a-t-il approuvé ?
Jacques Myard rappelle que la Délégation parlementaire au renseignement, dans son rapport au président de la République de 2014 avait relevé la légèreté du ministère de l’économie et des finances en matière de sécurité et des tentatives de pénétration des services étrangers.
Après l’embauche du directeur du Trésor porteur de secrets d’Etat par un fonds d’investissements dirigé par un Chinois, on est en droit de se demander si cette administration a dépassé le degré de naïveté pour entrer dans la zone grise dangereuse de la collaboration avec des puissances étrangères !
Jacques Myard entend exiger du Gouvernement des explications urgentes sur cette décision qui laisse pantois.
Le Gouvernement est-il naïf ou complice ? (Correspondance Polémia – 25/05/2016).