Accueil | Billets | Commémoration: les éditorialistes ont « du mal » à croire « le soldat Hollande »

Commémoration: les éditorialistes ont « du mal » à croire « le soldat Hollande »

Commémoration: les éditorialistes ont « du mal » à croire « le soldat Hollande »

par | 8 novembre 2013 | Billets

Les éditorialistes de la presse régionale ont trouvé hier le chef de l’Etat « dans son rôle » lors de son discours donnant le coup d’envoi des commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale, mais avouent « avoir du mal » à croire « le Hollande. »

« Le président de la République s’est élevé bien au-dessus des clivages partisans », reconnaît Hervé Favre dans la Voix du Nord. « Mais rappeler l’histoire avec une grand H pour répondre aux inquiétudes du présent ne va pas miraculeusement apaiser le climat politique et social dans la France de 2014 », prévient d’emblée l’éditorialiste.

« Il est peu probable que la célébration du centenaire de la Grande Guerre suffise à sortir le +soldat Hollande+ du bourbier des sondages », assène Jacques Camus, dans la Montagne Centre Presse.

Michel Urvoy, pour Ouest France, a vu dans le discours du Chef de l’Etat « l’occasion » pour François Hollande « d’habiter pleinement son rôle, de marquer son mandat. » Et de vite préciser : « il le marquerait plus certainement encore si cette sorte d’ordre de mobilisation trouvait une concrétisation pas trop tardive. »

François Hollande le 7 novembre 2013 à l'Elysée lors de son discours donnant le coup d'envoi des commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale

François Hollande le 7 novembre 2013 à l’Elysée lors de son discours donnant le coup d’envoi des commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale

Pour Philippe Marcacci (l’Est Républicain) : « le discours de François Hollande » était « une parenthèse enchantée pour le plus impopulaire des présidents de la Ve République. »

François Hollande « a fait le job », juge Jean-Marcel Bouguereau de la République des Pyrénées. Mais ce dernier relève : « qu’à de très rares exceptions historiques, aucun discours n’a jamais infléchi durablement une situation politique. »

Pour Philippe Waucampt, dans le Républicain lorrain, le Président a retrouvé « une posture présidentielle » mais « ceci ne redorera pas du jour au lendemain le blason du chef de l’Etat », déplore-t-il.

« La guerre de 2013/2014 est économique et c’est évidemment en fonction des victoires ou des défaites sur ce front-là que le général Hollande sera jugé », explique Dominique Jung, des Dernières Nouvelles d’Alsace.

« Les beaux discours et les symboles ont-ils encore prise quand c’est la détermination et l’autorité défaillantes qui sont partout dénoncées », se demande de son côté Jean-Louis Hervois dans la Charente Libre.

« Il faudrait que +l’ordre de mobilisation+ civile émis par François Hollande ne reste pas au stade de l’incantation », avertit Christophe Lucet, pour Sud Ouest.

« On veut y croire, on a bien du mal, Monsieur le Président », lance quant à lui Denis Daumin pour La Nouvelle République du Centre Ouest.

« Le soldat Hollande n’a plus le choix. Dos au mur, il doit désormais passer à la contre-offensive », explique Jean-Michel Servant dans le Midi Libre.

« En résumé, ce fut un excellent discours, faits de propos aussi élevés qu’incontestables, mais dont on eût aimé pouvoir dire qu’ils trouvaient naturellement leur résonance dans l’action présidentielle », conclut-il Michel Bassi, dans l’Eclair des Pyrénées.

AFP 8/11/2013  7:18

http://actu.voila.fr/actualites/france/2013/11/08/commemoration-les-editorialistes-ont-du-mal-a-croire-le-soldat-hollande_16041466.html

Voir aussi :

Français de souche : ne vous laissez pas voler la mémoire de 1914

Polémia – 8/11/2013

 

Cet article vous a plu ?

Je fais un don

Soutenez Polémia, faites un don ! Chaque don vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66% du montant de votre don, profitez-en ! Pour les dons par chèque ou par virement, cliquez ici.

Je m'abonne

Trois fois par semaine dans votre boîte aux lettres électronique, la Lettre de Polémia.
 

I-Média n°314 – Deux journalistes menacées de mort par des islamistes

Comme chaque semaine, I-Média décrypte l’actualité médiatique en déconstruisant le discours...

Beaucoup de musulmans étrangers vivant en France votent islamiste

Par Paul Tormenen, juriste ♦ La France compte la plus importante communauté musulmane...

Face à l’Iran, les pays sunnites se rapprochent d’Israël grâce à Donald Trump

Par Pierre Boisguilbert, journaliste spécialiste des médias et chroniqueur de politique étrangère...

Un été meurtrier pour la macronie

Et si l’on donnait la parole aux Français ? (XXXVII) Par Michel Geoffroy, auteur de La...

Peine de mort : pour un vrai débat

Rediffusion Polémia - François Mitterrand a ouvert symboliquement sa présidence en abolissant la...

Rétablir la peine de mort : une rupture nécessaire avec l’idéologie dominante

La peine de mort frappe d’effroi par son caractère implacable et définitif. Son évocation prête...

Au pays de la peine de mort réservée aux victimes innocentes

Rediffusion Polémia - Alors qu'un sondage récent IPSOS/Sopra donne le chiffre de 55% de Français...

Face au chantage aux « valeurs de la république », pourquoi pas la sécession ?

Par Julien Dir, contributeur à Breizh-Info ♦ Julien Dir, chroniqueur et polémiste officiant...

Tensions avec la Turquie : prémices d’une Europe qui se défend ?

Par Jean-David Cattin, directeur national des Identitaires ♦ Les visées impérialistes de la...

Les Oscars gagnés par la fièvre diversitaire et inclusive

Par Jean-Pierre Pélaez, auteur dramatique, pour le site Boulevard Voltaire ♦ Le...