Articles

Vive l’Europe, notre mère nourricière !

Print Friendly

Si la Commission européenne voulait donner des verges pour se faire battre, elle ne s’y prendrait pas autrement.

Depuis quelques jours, l’Europe entière se scandalise, à juste titre, d’une vaste fraude, aux ramifications toujours plus larges, qui a permis à des industriels de faire avaler aux consommateurs quelque 750 tonnes de viande de cheval maquillée en “pur boeuf”. Et que vient de décider la Commission ? Tout simplement de préconiser à nouveau, dans l’Union, le recours aux farines animales pour nourrir une partie des animaux d’élevage. Elle souhaite autoriser ces farines dans le secteur de l’aquaculture dès le 1er juin, puis, “pas avant 2014”, pour les porcs et les volailles. Cela revient, ni plus ni moins, à renouer avec une pratique d’élevage dont les dérives ont provoqué l’une des plus graves catastrophes sanitaires qu’ait connues le continent, il y a moins de vingt ans : la crise de la “vache folle”… (SOURCE : Extraits de l’éditorial du quotidien Le Monde des 17 et 18/02/2013.)

Leave a Reply