Articles

Victoire du peuple suisse aux élections

Print Friendly

L’UDC, L’Union démocratique du centre, fait son entrée pour la première fois au gouvernement Suisse.

Le canton du Valais est un canton souverain au sein de la Confédération suisse. Les dernières élections ont bouleversé l’ordre politique établit. Le Parti libéral‑radical, PLR, est éjecté du gouvernement valaisan après trois quarts de siècle de présence. L’UDC y fait son entrée pour la première fois avec à sa tête, Oskar Freysinger. L’initiateur du célèbre référendum suisse contre les minarets a été élu le 17 mars 2013 au conseil d’Etat. Il se place en tête, comme au premier tour, avec près de 57% des voix, alors que son parti, l’UDC, n’était jusqu’alors pas représenté.

En France les médias du système passent sous silence cette victoire du peuple suisse

Oskar Freysinger

Oskar Freysinger

La Tribune de Genève et 20 minutes s’accordent sur le même sous‑titre pour traiter de l’événement : « Les minoritaires devant ». Entre désinformation et propagande anti‑nationale, les journalistes cosmopolites de tous les pays enragent. La mobilisation de l’électorat a été importante avec une participation de près de 64% contre 68% au premier tour.
L’UDC se réjouit du score de sa locomotive Oskar Freysinger. « Nous ne sommes pas surpris du résultat mais de son ampleur », a indiqué Jean‑Luc Addor, l’un des chefs de file de l’UDC valaisanne. « Aujourd’hui nous démontrons que les résultats du premier tour n’étaient pas dus au hasard mais bien à la volonté de changement du peuple ».
Après l’Italie, la Suisse ébranle le Système.

(Source : R.C. Bulletin de réinformation, 19/03/2013)