Articles

Douaumont

Spectacle Black M à Verdun annulé

Print Friendly

Michel Geoffroy, essayiste.

♦ Un nouvel avis de coup de vent pour l’oligarchie remplaciste.

L’affaire du projet avorté de concert du « rappeur » Black M à Verdun illustre la véritable guerre culturelle que l’oligarchie mène en permanence contre le peuple français. Et pas seulement pour profaner la commémoration de la Grande Guerre.

Car les oligarques n’ont que mépris vis-à-vis du peuple français, depuis qu’ils n’ont plus peur de lui, puisque le communisme est mort et que la gauche s’est ralliée au néo-capitalisme. Alors ils ne se gênent plus.

 


Les Français paléolithiques

Il y a d’abord, bien sûr, l’invocation sempiternelle à la compétitivité et à la libéralisation qui justifierait que les Français abandonnent leurs droits sociaux, acceptent un salaire ou une pension en baisse – si possible proche de celui des travailleurs du Bangladesh – et surtout travaillent le dimanche.

Comme le dit si gentiment Alain Juppé, ceux qui ne veulent pas travailler le dimanche expriment « une vision paléolithique de la société » (1), faisant écho à ce bon Pierre Berger qui se déclarait pour l’abandon de toutes les fêtes chrétiennes.

Au boulot tous les jours les Franchouillards ! Nos profits n’attendent pas.

La guerre artistique

Il y a ensuite la prétendue création artistique – en fait l’art déraciné marchand et subventionné par le contribuable – qui vise systématiquement la provocation et la pollution des symboles nationaux : des Colonnes de Buren en plein Palais Royal, aux sculptures de Jeff Koons ou du « plasticien » Anish Kapoor profanant le château et le parc de Versailles, en passant par les fêtes du Bicentenaire de la Révolution française version « métisse » façon Jean-Paul Goude.

Sans oublier l’admiration officielle pour l’urban art – en fait, les graffitis qui enlaidissent nos villes et nos infrastructures – et, bien sûr, pour le rap, magnifique apport à notre culture ringarde. On n’oubliera pas non plus la promotion bruyante de chansons, de films et de pièces de théâtre blasphématoires (2) ou pornographiques.

Tout est bon pour déconstruire l’art de vivre, le bon goût et la décence commune à la française !

Obéir en anglais

Les oligarques qui organisent, patronnent et subventionnent tout cela ne le font pas par hasard : dignes héritiers de la révolution culturelle des années 1960 ils veulent casser tout ce sur quoi repose l’identité française et qui fait donc encore obstacle au règne de l’Argent, c’est-à-dire à LEUR règne.

Il faut que ces cochons de Français parlent, chantent, pensent et surtout obéissent en anglais.

Les médias de propagande y veillent tous les jours.

Familles françaises nous vous haïssons

Il y a aussi les fameuses « réformes sociétales » qui visent à détruire la famille et donc la société française : la place du père et du mari revue à la baisse, la féminisation des hommes, la destruction de la politique familiale, la déconstruction du mariage, la banalisation du divorce et de l’avortement, la marchandisation des enfants, la théorie du genre et la promotion de l’homosexualité, etc.

« Familles (françaises de souche), nous vous haïssons », clament les oligarques.

Silence les kouffar

L’islam constitue enfin une magnifique occasion de déconstruire l’identité française au prétexte de laïcité et de « vivre-ensemble ».

Les kouffar (3), comme disait Black M, sont ainsi sommés de se conformer à des pratiques qui ne sont pas les leurs, sauf à se rendre coupables d’islamophobie : manger hallal même s’ils ne sont pas musulmans, financer des mosquées ou accepter le port du voile partout. Et surtout ne pas faire d’amalgame !

Les oligarques veulent changer le peuple car ils lui sont étrangers

Les oligarques sont remplacistes car ils veulent changer le peuple français qui a le tort à leurs yeux de n’être pas né anglais ou californien et surtout de ne pas se plier de bon gré aux lois de la « mondialisation heureuse ».

Non, soyons plus précis : le peuple français a TOUS les torts à leurs yeux ; les croisades, l’esclavage, la colonisation, la collaboration, la déportation des juifs sous l’Occupation allemande, la décolonisation (évidemment ratée de sa faute), le racisme, l’islamophobie : tout cela c’est de sa faute et il doit s’en repentir éternellement.

Il a même tort d’avoir gagné la guerre de 1914/18 et c’est pourquoi les oligarques socialistes se sont empressés de saluer les… fusillés de 1917 qui refusaient d’aller au combat pendant que leurs camarades mouraient pour la France.

La France fly-over

L’oligarchie joue en permanence les procureurs de ces cochons de Blancos, beaufs franchouillards et réacs.

Evidemment, puisqu’elle ne vit ni avec eux, ni comme eux, ni pour eux.

La France est devenue un pays fly-over (4), un pays que l’on survole de haut et de loin, mais qu’on ne connaît plus et qu’on ne comprend pas ; un pays étranger traversé par les nomades de la jet-set.

Les graffitis sont jolis, mais sur les murs… des autres : car on n’en voit pas beaucoup dans les beaux quartiers où habitent les oligarques. Le rap c’est cool, mais pour les banlieues uniquement, pas pour ceux qui ont leurs entrées dans les salles de concert mondiales ou à l’Opéra de Paris.

Arrêtez d’emmerder les Français !

« Arrêtez d’emmerder les Français », avertissait Georges Pompidou en 1966 quand il était premier ministre, à l’intention de ses collaborateurs. Il avait raison, car deux ans plus tard c’était Mai 1968 et la France en grève.

La mobilisation patriotique vient de faire annuler le projet de « concert » de Black M à Verdun.

Les Français commencent en avoir assez qu’on les emmerde à nouveau si ostensiblement.

Verdun annonce un avis de coup de vent pour l’oligarchie.

Michel Geoffroy
13/05/2016

Notes :

  1. Présentation de son programme économique le 10 mai 2016.
  2. A l’encontre des catholiques exclusivement.
  3. « Mécréants », pour un musulman.
  4. « Au-dessus duquel on vole en avion », comme disent les Américains.

Correspondance Polémia – 13/05/2016

Image : Ossuaire de Douaumont