Articles

Pour passer des vacances heureuses en toute circonstance au sud de l’Europe, n’oubliez pas quelques conseils simples

Pour passer des vacances heureuses en toute circonstance au sud de l’Europe, n’oubliez pas quelques conseils simples

Print Friendly

Michel Geoffoy, essayiste.

♦ Ne dites pas que des étrangers forcent les frontières de l’Union européenne par voie maritime mais dites, comme l’Union européenne, qu’il faut « accueillir les migrants » ou « secourir des naufragés ».

Ne dites pas que des immigrants illégaux sont entrés en Europe mais dites, comme Le Monde du 21 décembre 2014, qu’il s’agit de simples « débarqués » ou « voyageurs d’infortune » (Le Monde du 7 août 2014).


Ne dites pas que Yassin Salhi est un islamiste qui a décapité Hervé Cornara mais que « ses motivations sont troubles » (Le Monde du 30 juin 2015) ou, à la rigueur, comme François Hollande, que « l’attaque est de nature terroriste ».

Ne dites pas que c’est un islamiste mais, comme Le Monde du 17 décembre 2014, qu’il s’agit d’ « un individu dérangé ».

Ne dites pas que le terroriste est musulman mais qu’il s’agit « encore d’un terroriste français » (Le Parisien du 2 juin 2014 [à propos de Mehdi Nemmouche suspecté d’être l’auteur de l’attentat du Musée juif de Bruxelles]).

Ne dites pas que les islamistes s’en prennent aux Européens mais, comme Le Parisien du 28 mai 2013, que « les musulmans ont peur de l’amalgame».

Ne dites pas que le gouvernement veut encore plus d’immigration mais qu’il faut « attirer les talents venus de l’étranger » (Les Echos du 24 juillet 2014).

Ne dites pas que tous les immigrés ne viennent pas en France pour travailler  mais que « la France peine toujours à intégrer ses immigrés sur le marché du travail » (LeFigaro.fr du 3 juillet 2015).

Ne dites pas que nous entrons dans une guerre de civilisation mais, comme François Bayrou, que vous ne croyez « pas que la civilisation arabo-musulmane est une menace par rapport à la civilisation judéo-chrétienne » (le 28 juin 2015).

Ne dites pas que vous avez vu un campement sauvage de romanichels mais, comme Ouest France du 16 mars 2014, un simple « camp de voyageurs ».

Ne dites pas que des jeunes d’origine immigrée ont agressé une jeune femme mais, comme RTL le 26 décembre 2014, « qu’il pourrait s’agir d’une drague qui a mal tourné ».

Ne dites pas que vous avez été attaqué par une bande mais, comme Le Monde du 28 mars 2013, par un « groupe affinitaire ».

Ne dites pas que vous avez vu un « jeune » caillasser un policier mais, comme La Provence du 22 novembre 2013, qu’il a seulement eu une « idée idiote ».

Et pour être sûr de bronzer heureux et en toute innocence, n’oubliez pas de prendre chaque jour vos pilules de Padamalgam !

Michel Geoffroy
3 /07/2015

Correspondance Polémia -4/07/2015

Image : les immigrés clandestins ou, plus simplement, les « débarqués »