Articles

On vit quand même une époque formidable : les riches veulent payer des impôts !

Print Friendly

On vit quand même une époque formidable : les riches veulent payer des impôts ! Voici en effet qu’un certain nombre de patrons se déclarent en faveur d’une contribution exceptionnelle sur les plus riches contribuables. 16 d’entre eux, dont l’illustre Mme Bettencourt, ont signé dans le Nouvel Observateur le 25 août dernier un appel en ce sens, au nom de la « solidarité » et pour « préserver le modèle français et l’environnement européen ». Alain Minc a de même incité les pouvoirs publics à instituer une telle contribution.

Ah les braves gens ! C’est presque la nuit du 4 août : voici les plus chauds partisans de la déréglementation libérale convertis en apôtres de la pression fiscale ! Ceux qui trouvaient que l’ISF était un « impôt idiot » , proposent une taxation des plus riches contribuables. Et ceux qui hier ne cessaient de vouloir rompre avec la ringarde « exception française », déclarent maintenant vouloir défendre notre modèle !

Qu’ils sont dévoués à la chose publique ces patrons ! Et en plus le premier ministre annonce dans la foulée une « contribution exceptionnelle sur les très hauts revenus ». C’est fou comme ils sont écoutés ces patrons et ces financiers !

Bien sûr nous, les contribuables, cela nous surprend un peu d’entendre des gens réclamer de nouvelles contributions. Mais on les excuse : comme ils ne connaissaient pas très bien les impôts et les taxes vu qu’ils disposent à la différence du commun des Français de puissants moyens « d’optimisation fiscale », cette proposition a sans doute pour ces parfaits représentants de l’oligarchie occidentale, le goût du mystère et de l’aventure. On va payer des impôts comme les classes moyennes : vous vous rendez compte ! Ils espèrent sans doute que cela leur procurera l’estime de leurs concitoyens.

Peut-être que certains d’entre eux, sur cette lancée et désireux désormais de se rapprocher du peuple, finiront même par prendre le métro ou par aller en balade le soir dans le 9-3 ? Certains en frissonnent déjà d’excitation. Ce serait en effet bien plus « fun » que d’aller aux Seychelles ou sur son yacht en croisière !

Des esprits chagrins issus de la France d’en bas vont sans doute objecter que la contribution annoncée par le premier ministre ne pèse pas très lourd en regard de la suppression de l’ISF, des parachutes dorés et autres dividendes dont bénéficient habituellement nos apôtres de la taxation des riches ; et que ces derniers parlent d’or, car ils ne risquent pas grand chose en vérité.

En outre, ces mêmes esprits chagrins vont lire attentivement la fameuse déclaration des 16, et voir que ces derniers nous expliquent quand même que la contribution « n’est pas une fin en soi : elle doit s’inscrire dans un effort plus global de réforme tant sur les dépenses que sur les recettes ». Cela veut dire que nos 16 héros souhaitent que cet « effort plus global sur les recettes » concerne plus de gens : en français, cela veut dire qu’ils demandent d’augmenter les impôts et les taxes pour les autres également.

Bref nos muscadins de l’économie aiment tellement les impôts qu’ils veulent que tout le monde contribue un peu plus encore. N’est-ce pas charmant ? Mais Dieu que la crise est jolie !

Notre président de la République est décidément très fort : il est même plus fort que Georges Marchais : il va faire payer les riches ! Enfin, pas seulement eux.

Michel Geoffroy