Articles

Miquelon : la fin des éoliennes

Print Friendly

Une première en France : pour des raisons économiques, les dix éoliennes de Miquelon, une petite île française de quelque 600 âmes, située en Atlantique Nord, ont définitivement arrêté de tourner, et leur démontage est d’ores et déjà en cours. Depuis 2000, la société Eole Miquelon, filiale du groupe Quadran, exploitait cette ferme de dix éoliennes qui ne fournissaient que 15% de l’électricité consommée sur l’île, conduisant à une perte totale d’1,5 million d’euros pour la société. EDF estime que les éoliennes étaient mal dimensionnées sous le double rapport des vents et de la consommation des Miquelonnais. A l’échelle nationale, de nombreuses associations écologistes dénoncent la « mafia des éoliennes ». Entre autres la Fédération de l’Environnement Durable qui parle « d’un système de collusion entre politiques et affairistes de la filière ». Fin de citation. (Bulletin de réinformation – RC 17/01/2014)