Articles

Loi renseignement : Christiane Taubira à la rescousse des criminels

Print Friendly

La ministre de la Justice s’est en effet opposée aux écoutes téléphoniques des portables en prison et à la sonorisation des cellules carcérales, une disposition qui avait été ajoutée dans le projet de loi lors du débat en Commission des lois à l’Assemblée. Entre Bernard Cazeneuve qui veut faire surveiller les mouvements identitaires et Taubira qui refuse le même genre de procédés à l’égard de criminels, il est manifeste que le gouvernement veut se servir de la loi à des fins idéologiques indignes. (RC. Bulletin réinformation 29/04/2015)