Articles

Juvin Et Son Livre

« Le Mur de l’Ouest n’est pas tombé » de Hervé Juvin

Print Friendly

TV Libertés

Reçoit le 18 juin 2015, à son émission « L’Invité du jour »,Hervé Juvin, économiste et essayiste, auteur de « Le Mur de l’Ouest n’est pas tombé ». Il est interrogé par Elise Blaise.

(Durée : 33’20)

Transcription verbatim réalisée par Polémia.


Elise Blaise : Notre invité ce soir c’est Hervé Juvin . Bonsoir, Monsieur. Vous êtes parmi nous pour nous présenter votre dernier ouvrage, Le Mur de l’Ouest n’est pas tombé, paru aux éditions Pierre Guillaume de Roux. Pour commencer, votre titre, évidemment, fait référence au Mur de Berlin qui, lui, est tombé en 1989. En quoi considérez-vous que cette disparition a rebattu les cartes du jeu mondial ?

Hervé Juvin : La chute du Mur de Berlin est un des phénomènes totalement déterminants de la fin du XXe siècle et certainement aussi du début du XXIe siècle mais, si vous me permettez, Elise, nous sommes aujourd’hui le 18 juin, c’est un anniversaire, celui de l’Appel du 18 juin, et je dirais qu’en substance ce livre est un appel à l’indépendance.

Ce livre est un appel à l’indépendance de la France, à l’indépendance de l’Europe, parce qu’on a beaucoup cru en une France libre dans une Europe libre, et je ne suis pas certain, plus de trente ans après la chute du

"Le Mur de l'Ouest n'est pas tombé". de Hervé Juvin

“Le Mur de l’Ouest n’est pas tombé”. de Hervé Juvin

Mur de Berlin, que ce soit la situation à laquelle nous assistons. J’ai le sentiment que, bien sûr, nous ne sommes pas sous occupation militaire, bien sûr – et il faut s’en féliciter – l’Europe a connu la paix, bien sûr la France se croit libre de son destin, libre de ses choix et les Français libres de leur avenir. Je ne suis pas certain que ce soit le cas. J’observe que la chute du Mur de Berlin, en 1989, c’était la promesse de la paix permanente, c’était la promesse de la démocratie planétaire et puis, pour certains, c’était tout simplement la fin de l’histoire : le régime libéral capitaliste allait s’instaurer partout dans le monde, partout dans le monde les hommes et les femmes allaient vivre en abandonnant toute idéologie et tout espoir politique sous la loi très simple du contrat, du marché et des droits de l’individu et, en d’autres termes, nous étions sur une autoroute, celle de la prospérité, celle de la croissance infinie et celle de la fin des conflits politiques.

Non seulement ce n’est pas la situation : l’histoire s’est remise en marche, mais notre situation actuelle, de la France et de l’Europe, n’est pas celle d’une France plus libre dans une Europe outil de sa liberté. Je constate que la majorité des lois adoptées en France ne sont pas d’initiative française : elles nous viennent de comités d’experts de sachants et de bien-pensants ; pour plus des deux tiers des lois appliquées en France, elles viennent de structures non démocratiques, européennes de façade, certes, mais dont beaucoup sont hantées par les lobbies américains…

Pour lire l’intégralité de l’article en format pdf, cliquer ICI

Pour visionner la vidéo, cliquer ICI

Voir aussi :

«Le Mur de l’Ouest n’est pas tombé» de Hervé Juvin, par Pierre Le Vigan
http://www.polemia.com/le-mur-de-louest-nest-pas-tombe-de-herve-juvin/

«La Grande Séparation. Pour une écologie des civilisations» de Hervé Juvin par Georges Feltin-Tracol
http://www.polemia.com/la-grande-separation-pour-une-ecologie-des-civilisations-de-herve-juvin/

Polémia
1/10/2015