Articles

La population russe va-t-elle augmenter en 2013 ?

La population russe va-t-elle augmenter en 2013?

Print Friendly

Au 1er septembre, la population russe était de 143,5 millions d’habitants et a augmenté depuis le début de l’année de 183.400 habitants.

Par « La Voix de la Russie » les lecteurs assidus de « La Voix de la Russie » savent que la démographie russe a été un thème essentiel des prévisionnistes pessimistes sur la Russie, qui prévoyaient avec l’effondrement démographique de la Russie l’effondrement corollaire inévitable du pays (A.L.).


Bien sûr, lors de l’effondrement de l’URSS, la démographie s’est écroulée avec l’effondrement moral, politique, sanitaire et politique du pays. Dès 1993, la perte naturelle de population (naissances – décès) s’est monté à plus de 700.000 habitants et à plus de 900.000 habitants a partir de 1999. Dans le même temps, la mortalité a considérablement augmenté mais dans les années 90, le pays a connu une forte immigration liée principalement au retour de Russes ethniques des ex-pays de l’Union Soviétique en Russie.

Depuis 2008, le nombre de femmes en âge de procréer, c’est-à-dire les femmes de la tranche d’âge de 18 à 29 ans (d’où sont issues actuellement 75% des naissances) est en baisse. Pour autant, depuis 2008 et contrairement à nombre de prévisions, le nombre de naissances a lui continué à augmenter, passant de 1.717.500 en 2008, 1.764.000 en 2009, 1.789.600 en 2010, 1.793.828 en 2011 et 1.896.263 en 2013. Dans le même temps, la mortalité a elle enfin commencé à diminuer, le nombre de décès annuel passant de 2.081.000 en 2008, 2.010.500 en 2009, 2.031.000 en 2010, 1.925.036 en 2011 et 1.898.836 en 2012.

La baisse naturelle de population est donc passée de -363.500 habitants en 2008 à -2.573 en 2012, la population globale en Russie augmentant depuis 2009 grâce à une immigration stabilisée aux alentours de 250.000 à 300.000 personnes par an.

Pour cette année 2013, il semble que la dynamique démographique soit très bonne et similaire à celle de l’exceptionnelle année 2012. En effet, les neuf premiers mois de l’année 2013 ont vu :

– 1.411.243 naissances contre 1.409.264 pour les neuf premiers mois de 2012, soit 1.979 naissances en plus soit une hausse de 0,1%.

– 1.406.134 décès contre 1.418.664 pour les neuf premiers mois de 2012, soit 12.530 décès en moins, c’est-à-dire une baisse de -0,9%.

Sur les neuf premiers mois de 2013, la population russe a donc augmenté de 5.109habitants contre une baisse de 9.400 habitants pour les neuf premiers mois de 2012.

Une situation bien éloignée des scénarios pessimistes de l’Onu, la CIA ou encore la HSE comme on peut le constater ici.

Au 1er septembre, la population russe était de 143,5 millions d’habitants et a augmenté depuis le début de l’année de 183.400 habitants.

Il est donc cette année plausible que la Russie connaisse une hausse naturelle de population, peut être de quelque centaines voire de milliers de personnes pour les scenarios les plus optimistes, selon les dynamiques de natalité et mortalité de cet hiver 2013.

Que devrait-il se passer ensuite?

Le nombre de mariages continue lui à augmenter (949.510 mariages pour les neuf premiers mois de l’année 2013 contre 932.268 pour les neuf premiers mois de l’année 2012, soit une hausse de 1,8%), ce qui laisse imaginer malgré tout une forte vague de naissances dans les prochains mois. Le nombre d’avortements baisse lui aussi de façon considérable depuis une décennie, comme on peut le voir ici.

Pour autant, la baisse des naissances de la décennie 1995-2005 aura sans doute de difficiles conséquences dans les prochaines années, lorsque cette génération arrivera à l’âge de reproduction, soit entre 2025 et 2035. La Russie rentre actuellement dans cette période de tranche creuse et on peut donc imaginer que dès les années 2014-2015, le nombre de naissances pourrait stagner voir recommencer à très légèrement baisser, tout comme le nombre de décès.

Malgré tout, si l’immigration reste stable, la population russe ne devrait pas baisser à l’avenir mais au contraire augmenter et vieillir, sur le modèle des sociétés européennes. Par conséquent, les pronostics démographiques optimistes envisageant une population de 146 millions d’habitants en 2020 et de 150 millions en 2030 semblent tout à fait censés.

 Rédaction en ligne, Alexandre Latsa
15/11/2013

 

Source :

La Voix de la Russie
http://french.ruvr.ru/2013_11_15/La-population-russe-va-t-elle-augmenter-en-2013-1784/

Correspondance Polémia – 18/11/2013

Image : démographie, affiche publicitaire pour la natalité dans le métro de Moscou