Articles

Delits

Invasion migratoire : Polémia relève les grandes tendances dénoncées par la presse allemande. (3e partie)

Print Friendly

Presse allemande

♦ Polémia poursuit sa revue de presse sur l’invasion migratoire telle qu’elle est perçue par la grande presse germanique.
La police judiciaire allemande a fait état jeudi d’une forte augmentation des délits à l’encontre des foyers de réfugiés et a mis en garde contre un risque croissant d’agressions d’extrémistes de droite contre des responsables politiques.

La presse française, qui a longtemps fait preuve de timidité, commence à meubler ses manchettes d’extraits de communiqués de presse. Il aura fallu pour cela la grave agression contre la candidate à la mairie de Cologne.
Polémia


FRANKFURTER ALLGEMEINE ZEITUNG :

Des soldats néerlandais coiffés de « turbans » pénètrent en Hesse (19 oct.)
Des promeneurs terrifiés, des réactions indignées : un exercice de l’armée néerlandaise, préparatoire à un engagement extérieur, a mis la Hesse en émoi. Les soldats portaient des coiffures semblables à des turbans. (*)

Sondage de l’institut d’Allensbach : la majorité des Allemands s’inquiète des suites de la crise des réfugiés (20 oct.)
En Allemagne, l’inquiétude grandit devant les conséquences sociales et économiques de la crise des réfugiés. Dans un sondage réalisé pour le compte de la Frankfurter Alllgemeine Zeitung, une majorité se dessine en faveur d’une limite à l’accueil des réfugiés.

N24 :

« L’Allemagne est en situation de détresse » (20 oct.)
Le ministre de l’Intérieur de la Sarre, Klaus Bouillon, s’exprime en clair dans la crise des réfugiés. Pour le politicien CDU, l’Allemagne est en « situation de détresse ». Localement, Bouillon identifie des problèmes massifs.

Seehofer voit l’avenir de l’Union en danger (20 oct.)
Depuis la crise des réfugiés, les relations entre Merkel et Seehofer sont tendues à craquer. Seehofer en rajoute, reprochant à la chancelière de conduire l’Union à la ruine.

HANDELSBLATT :

« Extrémiste de droite, clairement » (20 oct.)
Le débat sur les réfugiés fait les affaires de l’AfD, et avant tout de son patron en Thüringe, Höcke. Des hommes politiques se disent ramenés par lui à l’époque nazie ; un expert évoque le nationalisme « völkisch ». Höcke parle de calomnie.

(*) Commentaire de notre contributeur résidant en Allemagne :
«  Les soldats néerlandais [auxquels fait allusion la FRANKFURTER ALLGEMEINE ZEITUNG] sont très vraisemblablement des hommes du Corps germano-néerlandais. L’effet produit par ces manœuvres des armées germano-néerlandaises, en réalité assez banales, doit beaucoup à la crise actuelle. J’ai vu, malheureusement sans mémoriser le lien, un article expliquant que les zones de transit seraient approuvées sur le papier mais pas encore mises en place : ce seraient les termes d’un accord entre la CDU et le SPD. Par ailleurs, le gouvernement fédéral envisage d’utiliser des avions de transport militaire pour les expulsions (nouvelle parue ce matin dans la FAZ).
L’incident de Cologne [agression contre la candidate à la mairie] et son traitement médiatique sont intéressants :
L’auteur des coups de couteau a déclaré avoir agi contre la politique des réfugiés et en raison de sa haine des étrangers : il a été cru et a subi un examen psychiatrique au terme duquel il a été jugé sain d’esprit et responsable. Immédiatement certains politiques (Thomas de Maizière, ministre fédéral de l’intérieur, entre autres) ont fait le lien avec PEGIDA et l’ensemble de la galaxie “xénophobe”… »

Voir :
Invasion migratoire : Polémia vous révèle ce que les médias vous cachent sur l’Allemagne (1re partie)
Invasion migratoire : Polémia vous révèle ce que les médias vous cachent sur l’Allemagne (2e partie)

Correspondance Polémia – 22/10/2015

Image : « Ici un soldat néerlandais, coiffé d’un casque classique, en position de tir au cours d’une manœuvre germano-néerlandaise. » (Frankfurter Allgemeine Zeitung, 19/10/2015).