Articles

Fabrice Robert : « Une remigration concertée et planifiée »

Fabrice Robert : « Une remigration concertée et planifiée »

Print Friendly

03/11/2014 – PARIS (NOVOpress)
Après Nicolas Bay et l’équipe du blog Le Rouge et le Noir (Présent des 21 et 24 octobre), Fabrice Robert répond aujourd’hui à Pierre Saint-Servant sur la question de la remigration : un concept que Fabrice Robert connaît bien, puisque le Bloc identitaire qu’il préside l’a porté dans le débat public. Son mouvement organise d’ailleurs les Assises de la remigration le 15 novembre prochain.


Fabrice Robert, vous organisez des Assises sur la Remigration à Paris. Pourquoi mettre en avant une telle thématique ?

Le Bloc identitaire a, depuis longtemps, fait le constat du Grand Remplacement et de ses terribles conséquences pour notre pays. Face au risque de substitution de population et loin des positionnements prônant l’assimilation massive ou la « réconciliation » avec des immigrés ou descendants d’immigrés qui détestent la France et les Français, nous pensons qu’une remigration, concertée et planifiée – c’est-à-dire le retour dans leurs pays d’origine d’une grande partie des immigrés et descendants d’immigrés – est la seule option à même de garantir un avenir pacifié à notre pays et de préserver son identité.

Ces Assises s’inscrivent finalement en cohérence dans la lignée des Assises sur l’islamisation et des Assises sur la nationalité, dont vous étiez également l’organisateur ?

Tout à fait. Ce type d’événement permet de faire intervenir des personnalités très différentes mais préoccupées par la même problématique. L’objectif reste toujours d’imposer nos thèses dans le débat public. Pour exemple, les Assises sur l’islamisation restent toujours le plus grand événement européen jamais organisé sur la question. Avec plus de 1.200 personnes présentes, des orateurs venus de 14 pays différents – dont Oskar Freysinger, l’homme de la votation sur les minarets en Suisse –, cette journée a contribué à éveiller les esprits sur les dangers liés à l’islamisation de la France.

Le mot remigration n’a que quelques mois d’existence et semble en passe de s’inscrire durablement dans le vocabulaire politique. Pourquoi accorder tant d’importance à la bataille sémantique ?

La guerre culturelle est, pour nous, primordiale. En imposant nos mots, nos codes, nos représentations, nos concepts, nous préparons et rendons possibles les victoires politiques de demain.

Pouvez-vous nous livrer en exclusivité la liste des intervenants de cette journée ?

Ces assises proposent un très beau plateau. Y interviendront Renaud Camus, Jean-Yves Le Gallou, René Marchand, Guillaume Faye, Philippe Conrad, Jacques Bompard, Damien Rieu, Jean-David Cattin et moi-même.

Quelle suite attendez-vous de ces Assises ? Quels seront les combats futurs à mener ?

Si les Identitaires ont largement travaillé à la popularisation de cette solution et à son entrée dans le débat public, le moment est venu de fédérer les énergies, afin d’imposer la remigration comme le corollaire logique du refus de l’immigration. Nous comptons sur le succès de ces Assises pour franchir cette nouvelle étape. Ce qui paraît impossible aujourd’hui doit devenir, aux yeux du plus grand nombre, possible et nécessaire demain.

 Fabrice Robert
Propos recueillis par Pierre Saint-Servant
3/11/2014

Source : Présent n° 8223

Via Novopress
http://fr.novopress.info/177836/fabrice-robert-remigration-concertee-planifiee-present-8223/

Correspondance Polémia – 7/11/2004

Image : Fabrice Robert