Articles

620.000

Print Friendly

La fuite des Blancs des grandes villes européennes s’accélère.

Phénomène massif, sur lequel les médias du système sont peu loquaces : le « white flight » ou « fuite des Blancs ». Ainsi, au Royaume‑Uni, entre 2001 et 2011, 620 000 Blancs ont quitté Londres. Les Blancs sont devenus minoritaires dans la capitale britannique, avec seulement 45 % de la population en 2011 contre 58 % en 2001. L’immigration étrangère est devenue l’une des préoccupations majeures des Britanniques, comme le montrent les résultats électoraux croissants de UKIP, le parti nationaliste britannique.

Depuis 1995, 180 000 personnes quittent chaque année l’Ile‑de‑France. Difficile d’évaluer la part des Français de souche, faute de statistiques ethniques dont la publication est interdite par la loi, mais on constate qu’il s’agit majoritairement de familles d’actifs, avec enfants. Le bilan identitaire et économique de cet exode massif a été dressé par Jean Yves Le Gallou, dans son livre :  Immigration, la catastrophe , éditions Via Romana. Pour le commander, voyez la publicité à droite du présent article en cliquant sur l’image.

(Kiosque courtois – Radio courtoisie – 14/05/2016)